ATTENTION VACANCES ! Pas d'envoi du 8 au 22 juillet !!

Interview de Audrey BeGirl-BeWife-BeMum

J'ai découvert Audrey de l'agence BeGirl-BeWife-BeMum via son compte Instagram @audrey_begirlbewifebemum. Ou plutôt, elle m'a découverte, et a été séduite par Mon Petit Organisateur de Vie. Elle en a par ailleurs vanté les mérites dans sa vidéo Youtube dédiée à l'organisation des mamans. C'est comme ça qu'on a appris à se connaître.

Audrey est comme moi une passionnée qui ne compte pas son temps tellement elle aime son travail !! Elle est douce et professionnelle. Autant de qualités nécessaires pour approcher un sujet tel que la maternité et la périnatalité...

Audrey - Agence d'accompagnement périnatal grossesse et maternité BeGirl-BeWife-BeMum

BeGirl-BeWife-BeMum : l'interview exclusive d'Audrey

La genèse de BeGirl-BeWife-BeMum

Je dis toujours qu’avant d’être mère, nous sommes femme puis épouse/conjointe. Je vois que tu l’annonces dans le même ordre que moi dans le nom de ton agence BeGirl-BeWife-BeMom… Tu l’as vraiment pensé comme un suite logique ?

Effectivement, j'ai pensé l'agence comme une suite logique. À la base, c'est un blog créé en lien avec ma profession pour aider et conseiller. 

L'idée du nom BeGirl-BeWife-BeMum est venue suite à des discussions avec des amies. Elles me trouvaient inspirante justement parce que j'arrivais à la fois à être une fille, à être une femme et à être une mère

Petit à petit l'orientation de mon projet a été d'accompagner la fille à l'état de femme puis de l'état de femme à l'état de mère

Tu as lancé ton activité pour aider les jeunes mamans dans leur nouvelle aventure car toi-même t’étais retrouvée bien seule le jour venu…
Qu’est-ce qui a été le plus dur ?

Audrey BeGirl-BeWife-BeMum Aide Conseils grossesse matnerité future et jeune mamanJ'ai lancé mon activité suite à mon parcours de vie personnelle. Rien n'a été dû au hasard dans mon parcours.

J'ai donné la vie seule il y a 10 ans. J'étais mère célibataire et mon séjour à la maternité a été catastrophique. J'ai été complètement inconsidérée. Le plus dur pour moi a été le dédain du personnel médical et paramédical. Et l'immense solitude dans laquelle je me suis retrouvée.

J'ai dû apprendre toute seule à me débrouiller. Je n'ai pas trouvé ça normal qu'en temps que personnel soignant on puisse laisser vivre des choses comme ça à une mère.

Du coup, comment t’es-tu formée pour passer de la maman démunie à une professionnelle ?

J'avais déjà commencé à me former pour être psychologue auprès d'enfants porteurs d'un handicap. Mon expérience m'a fait me rendre compte qu'en fait je voulais aider les mères. Mais toujours dans l'optique du bien-être de l'enfant.

Je me suis rendue compte que l'état du parent avait un lien avec l'état psychopathologie de l'enfant et les troubles qui s'en suivaient.

Du jour au lendemain, j'ai donc arrêté la formation que je suivais pour me lancer vers des études d'infirmière, avec un module pédiatrique en complément. 

Avais-tu un autre boulot avant ? 

J'ai été animatrice auprès d'enfants porteurs d'un handicap. J'ai fait beaucoup de missions bénévoles auprès de mamans défavorisées. Cela m'a permis de beaucoup observer. Et d'acquérir de l'expérience.

Il y a dans ma famille beaucoup d'entrepreneurs. Cela m'a donné la fibre pour innover. Et l'envie de trouver un travail qui me permettrait d'être mon propre patron. D'être libre.

Adolescente, j'avais mille idées. Mais j'avais mis de côté l'entreprenariat car pour moi, santé et entreprenariat n'allaient pas ensemble. Avant de créer mon agence, j'avais cependant déjà entrepris. Nous avons créé ensemble, mon mari et moi, son studio photo. 

Quand as-tu sauter le pas vers l'entreprenariat ?

Audrey BeGirl-BeWife-BeMum - Infirmiere Coach indépendante Maman BébéIl y a vraiment des domaines où il faut développer une expertise et avoir de l'expérience. La périnatalité et la maternité, c'est tellement vaste et tellement important...

On ne peut pas se lancer dans ce domaine n'importe quand. Ce qu'on dit ou ce qu'on fait a un réel impact sur la santé des gens.

On ne peut pas foncer direct suite à un premier accouchement et l'envie folle de partager. Ou juste après sa formation sans avoir acquis d'expérience.

C'est à mon troisième enfant que je me suis sentie prête professionnellement parlant. Et que j'ai sauté le pas. 

BeGirl-BeWife-BeMum, une agence de coaching maternel et d'accompagnement périnatal

Quels sont les signes qui doivent nous inquiéter et suite auquel il faudrait se tourner vers un spécialiste comme toi ?

Il faut se faire aider quand on n'est pas épanouie, qu'on se pose des questions sur sa maternité
Quand on se dit que ce n'est pas comme ça qu'on imaginait la maternité. Qu'on n'est pas cette mère que l'on aimerait être. 
Quand on commence à se focaliser sur le négatif plus que sur le positif. Quand on se sent seule et démunie.

La maternité est sensée nous épanouir, nous révéler. Si l'on souhaite être plus épanouie, plus sereine, avoir des réponses à ses questions, et que l'on aimerait mieux connaître son bébé... Il faut se faire aider.

En général, les personnes qui viennent te voir sont préoccupées par quel sujets ?

En général, ce sont des parents en manque de confiance en eux. Mon rôle va être d'accompagner, de soutenir et de renforcer leurs capacités parentales.

Ils peuvent être préoccupés par le sommeil de l'enfant. En général, beaucoup de parents essayent de changer de lit, de place, de doudou, etc. Mais ils se posent rarement la question de l'intérieur. De se demander s'ils ont pris en compte tous ses besoins intérieurs.

Après on peut venir à moi pour des problèmes d'alimentation, d'allaitement. Mais très souvent pour le sommeil, qui est un vrai indicateur de l'état des parents et de l'enfant.

Audrey BeGirl-BeWife-BeMum Agence de conseil pour jeune fille femme mere maman

Tu te fais connaître via les réseaux sociaux. Quels sont tes réseaux préférés ?
Tu développes ta chaîne Youtube ? Qu’y abordes-tu ?

Je n'ai pas commencé par les réseaux sociaux mais par être animatrice dans des groupes de parole au Canada. En France j'ai été dans des associations où j'ai organisé beaucoup d'évènements autour de périnatalité et de la maternité.

Je suis arrivée assez tard sur les réseaux sociaux. Je suis plutôt quelqu'un de terrain. Je n'ai posté ma première vidéo sur Youtube qu'il y a un an.

On me demandait souvent comment moucher un bébé. Je me suis dite qu'on ne pouvait pas se retrouver à l'hôpital pour des problèmes respiratoires jusque parce qu'on n'a pas fait la prévention...

Je me suis donc adaptée. Maintenant, on va chercher les réponses à nos questions sur les réseaux sociaux. Du coup, c'est là-bas que je fais beaucoup de prévention.

Je fais beaucoup de choses sur ma chaîne Youtube. J'aborde donc le mouchage du bébé, le sommeil du bébé, l'organisation d'une vie de maman. Et tout ce qu'on rencontre en temps que maman. 

Ton système de conseil se fait partout à travers le monde ou tu es limitée au Canada ?

J'ai travaillé en France, au Gabon, au Canada, un peu en Angleterre. J'ai donc des demandes d'un peu partout. Je ne veux donc pas me limiter au Canada.

Au Canada, l'accompagnement se fait physiquement, dans le reste du monde par ordinateur. Mon souhait plus tard serait de me déplacer dans le monde entier. Pour toucher tous les endroits où l'on manque de ressources.

J’ai l’habitude de dire que le plus dur dans la maternité, c’est le passage de 1 à 2. Et qu’après ça roule tout seul.

Audrey BeGirl-BeWife-BeMum Infirmiere maman epanouie agence de conseilOui, je suis d'accord. Pour le premier enfant, on met un petit peu de temps, ça déboussole. Mais on arrive à trouver un rythme au fur et à mesure. On trouve nos repères.

Puis un deuxième bébé arrive. On se dit qu'on a déjà vécu ça et qu'on sait ce que c'est. Sauf que chaque enfant est unique. Chaque histoire d'enfant et de maternité sont différents.

On va avoir ce deuxième bébé qui va venir complètement perturber cette routine qu'on a réussi à mettre en place. On se croyait sorti de tout ça. On se demande pourquoi ce qui marchait avec le premier ne marche pas avec le deuxième.

Je partage tout à fait cet avis là. C'est dû à cette fausse croyance que ce sera pareil que la première fois.

Quand on a le troisième, on le sait. On sait que ce sera différent. On a des plans B au cas où le plan A ne marche pas. C'est donc beaucoup plus facile à gérer.

 

Enfin, ta citation/pensée préférée du moment, ou qui résume bien ta vie actuelle ?

"Soyez la femme/la mère que vous voulez être". C'est un petit peu mon slogan et le message que je veux faire passer.

Parce que dans ma vie, aujourd'hui, je suis celle que je voulais être. Je me suis libérée de plein de choses. J'y ai mis les moyens et j'ai fait les sacrifices nécessaires pour être là où j'ai envie d'être.

Soyez celle que vous voulez être. La fille, la femme, la mère que vous voulez être.

Pour aller plus loin, vous pouvez relire les articles que j'avais écrit tels que :
Organisation : le kit de survie pour maman débordée
Comment trouver son équilibre personnel et professionnel
Être femme avant d'être mère pour son bien-être et sa féminité

Retrouvez Audrey sur son compte instagram @audrey_begirlbewifebemum ou sur le site internet de son agence périnatale Happy Mum&Baby.

Articles pouvant vous intéresser

Mompreneur artiste : les mamans winneuses
Mompreneur artiste : les mamans winneuses
Sous le pseudo @lesmamanswinneuses sur Instagram, Aurélie, française expatriée en Angleterre, est une superbe artiste. J
Read More
Mettre en place des routines pour les enfants
Mettre en place des routines pour les enfants
Je suis adepte de la mise en place de routines pour les enfants en matière d'organisation familiale. Loin d’être nocive
Read More
La liste de vacances à cocher pour ne rien oublier dans sa valise
La liste de vacances à cocher pour ne rien oublier dans sa valise
Comme moi avant d'avoir ma liste de vacances à cocher, vous devez certainement angoisser à l'approche du départ en vacan
Read More

9 commentaires

  • Top cette interview 🌺🌸
    On en apprend un peu plus sur Audrey. C’est vraiment une femme/maman/professionnelle bienveillante qui a un coeur énorme !

    MamselleCat
  • Merci du fond du cœur pour cet espace 🙏🏼

    Audrey
  • 🌸🌸🌸🌸🌸

    @glamisny
  • Un bonheur de suivre cette femme , j’aurais tellement aimé la connaître avant mes grossesses . Merci d’etre Là pour nous Audrey , vous ne vous vous en rendez peut être pas compte mais vous êtes un réell soutien , il me tarde d’ouvrir mon Instagram le mâtin pour vous retrouver avec vous l’on se sent moins seule et comprise . Merci

    Rafin

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés